Pratiquer son activité préférée en pleine conscience

Ce matin à la faveur de l’aube, j’ai pris mon vélo et j’ai traversé la forêt de pins.

Exercice de pleine conscience.

Je me centre sur l’ensemble de mes sensations : le vent qui passe dans mes cheveux, sur mon visage et les avant-bras ; le picotement de mes joues ; la pression sur les pédales, à gauche, à droite, le rythme régulier du pédalier, celui de mon cœur ; la tension qui se fait sentir dans les quadriceps et les mollets. Puis l’odeur de la forêt, des pins, la lumière à travers eux, je regarde en souriant les oiseaux qui décrivent des boucles insensées dans le ciel bleu azur, je remarque que les écureuils roux ont disparu de ces chemins. Je suis à l’écoute de la forêt et de ceux qui la traversent.

Je progresse dans l’observation du plus petit au plus grand, de moi vers l’environnement, de ce que je peux contrôler – le rythme de ma course, mon intention de respirer, mon sourire- à ce qui était indomptable autour de moi.

Ce matin, j’étais la seule dans cette contemplation sensorielle, seule et tellement reliée à la nature.

Ainsi commençait une merveilleuse journée !

À vous maintenant… Vous pouvez pratiquer la pleine conscience au cours de votre activité physique favorite et déjà simplement en marchant… concentrez-vous sur les sensations que vous éprouvez. Pour commencer, je vous invite à le pratiquer à un rythme anormalement lent pour véritablement être présent à ce que vous vivez. Avancez lentement et soyez attentifs à toutes les sensations liées à votre marche.  Avec quel pied démarrez-vous? Comment se pose votre pied? Que ressentez-vous? Continuez ainsi… Soyez sensibles à ce que vous pouvez voir maintenant dans votre environnement proche… Rien de compliqué. Peu à peu, l’esprit se calme et vous pouvez vous sentir présent, ouvert et relié à tout ce qui vous entoure.

Je vous souhaite une belle expérience et vous dis à bientôt.

Ps. En chinois, “pleine conscience” s’écrit avec les idéogrammes “présence” et “cœur”. Tout est dit !